Santé

Stress et mâchoires


Aujourd’hui, j’ai souhaité publier l’article de Caro, une blogueuse extrêmement intéressante que j’aime beaucoup. Elle traite du yoga, a d’immenses connaissances dans ce domaine et j’aime sa façon de traiter et d’expliquer les choses.

Cet article me concerne et je suis sûr qu’il concerne de nombreuse personnes : le stress et la mâchoire. Bonne lecture. 😉


« Vous savez quoi ? On serre tous beaucoup trop la mâchoire. On crispe constamment le bas de notre visage. C’est un signe de stress !
Avant tout, je précise que tout cet article n’a pas pour objet de SOIGNER un trouble physique. Il donne des pistes pour les personnes ne souffrant pas de problème à la mâchoire aux cervicales ou au dos. Cela ne supplée en rien une consultation chez un médecin et /ou un osthéopathe.

Un peu d’anatomie pour mieux comprendre

Les deux images qui suivent montrent les connexions musculaires entre mâchoire, boite crânienne, cervicales et trapèzes. Je synthétise simplement pour montrer qu’aucun muscle ou articulation n’est isolé.

L’articulation temporo-mandibulaire (ATM) se trouve à la jonction de l’os temporal du crâne et de la mâchoire inférieure (mandibule), de chaque côté du visage, en avant des oreilles.

Le muscle sterno-cléido-mastoïdien est un muscle du cou, tendu verticalement, entre la clavicule et le sternum en bas et la mastoïde de l’os temporal et l’os occipital en haut. Le trapèze est un muscle du dos qui permet de hausser, d’abaisser ou encore de tirer les épaules en arrière. Le chef du faisceau supérieur du trapèze est situé après l’insertion du muscle sterno-cléido-mastoïdien.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 705DCA28-F412-418D-B77A-5BCF54AC464D.jpeg.

À cela, il faut rajouter les fascias, ensemble de tissu conjonctif fibro-élastique. Les fascias recouvrent les muscles, les viscères. Vous en trouverez également sous les couches profondes de la peau. C’est l’élément très à la mode actuellement, longtemps méconnu et dont la mécanique pourrait expliquer selon les spécialistes beaucoup de maux de notre siècle.

Le rôle du stress sur les muscles

Le stress favorise, en plus des poussées d’adrénaline, la mobilisation des forces tant physiques que mentales, avec augmentation du rythme cardiaque et du flux sanguin, redistribution des fluides vers le cerveau et les muscles, tension musculaire, activation de la production de cortisol pour libérer le glucose du foie et fournir l’énergie nécessaire au cerveau et aux muscles (pour nous préparer à agir) (cf mon précédent article Stress, système nerveux et yoga : un peu de science). Les muscles des mâchoires sont concernés, comme ceux des épaules ou des bras.
Je parlerai prochainement de l’histoire fascinante du cerveau et du corps. Mais pour l’instant focalisons nous sur nos mâchoires.

Comment détendre sa mâchoire ?

Saviez-vous que nos muscles de la mâchoire sont détendus lorsque le bout de la langue repose sur le palais, la pointe vers le haut ? Et oui ! Observez vous : où se trouve votre langue au repos ?
Autre élément : ouvrir la bouche. Les lèvres ne doivent pas se toucher : ainsi les dents ne se touchent pas ! Alors quand on vous dit de fermer la bouche : ouvrez la ! Progressivement, quand vous prendrez l’habitude, vous sentirez effectivement la base du visage plus détendue.

En méditation, entrouvrez les lèvres. En pranayama, entrouvrez les lèvres : vous saurez diriger le souffle dans les narines et non pas dans la bouche. N’ayez pas peur de la réaction de la personne en face de vous. Et dites vous que vous serez bien plus détendu qu’elle.

N’hésitez pas à faire doucement des mouvements de droite à gauche et d’avant en arrière des mâchoires SAUF contre-indications médicales !

N’hésitez pas à vous masser doucement en partant du bas des joues, au niveau de la mâchoire inférieure et remontant jusqu’au niveau des oreilles puis des tempes, contourner les oreilles le long du crâne jusqu’à la base du cou puis revenir au point de départ. Le tout en respirant très profondément.

Vous pouvez également appuyer sur le point à l’intersection des deux mandibules. Une pression douce en respirant profondément.

Ultimes conseils pour le stress et la mâchoire.

Faites du yoga et méditer pour apprendre à lâcher prise. Cela peut être long, mais après c’est magique, cela va tout de suite un peu mieux.
De plus, et c’est un enseignement du yoga, apprenez à vous connaitre physiquement et émotionnellement. Cela vous permettra de reconnaitre les points de tension (trigger points), à les prévenir ou tout du moins à agir plus vite. Relaxation assurée !

Pour finir : RESPIREZ !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *