Beauté

Parfums : 5 conseils

Dans cet article, je m’intéresse aux fragrances et plus exactement au pourquoi du comment. En effet, tous les jours, on se baigne dans des océans de senteurs. Parfois, ça fonctionne ; parfois, ça ne fonctionne pas. On va se demander pourquoi met-on du parfum ? Doit-on mettre du parfum pour les autres ou pour soi ? À mon sens, la limite est subtile.

Histoire du parfum : depuis quand met-on du parfum ?

Le parfum a “toujours” existé. En effet, je me rappelle encore lorsque je lisais L’Iliade d’Homer, on parlait d’oindre le corps avec des huiles parfumées.
Datant d’il y a plus de 4 000 ans, vous devinez que le rôle du parfum a varié.
Vous vous rappelez aussi la série ultra-réaliste quasi-documentaire nommée Spartacus où l’on nettoyait ces gladiateurs en leur donnant des bains d’huiles parfumées pour les vendre aux plus offrants ?

Ainsi, le parfum existe depuis plusieurs millénaires.

À l’époque les parfums n’étaient pas aussi sophistiqués qu’aujourd’hui. C’était vraiment des odeurs brutes de plantes aromatiques et de végétaux qui servaient à élaborer les fragrances. Comme je le souligne plus haut, on parle beaucoup d’huiles parfumées dans les textes. Cependant, il existait aussi des baumes et des liqueurs. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le parfum n’était pas réservé à une élite durant l’Antiquité. “Tout le monde” en portait En Grèce et en Égypte.
Cléopâtre elle-même a démocratisé le parfum pour les femmes. Ah, c’était autre chose que Bernadette Chirac avec son horrible Chanel N°5. Ça avait de la gueule.

Pendant la période du Moyen-Âge (Les Visiteurs si vous préférez), l’utilisation du parfum s’est raréfiée jusqu’à la Renaissance où des notes plus évoluées font leur apparition comme le jasmin, l’ambre ou encore la vanille suite aux différents mouvements et colonisation opérés par l’Europe à travers le monde.

Je ne vais pas faire un historique ultra-complet du parfum (je n’en ai pas les compétences). À vrai dire, le but était de montrer qu’on n’a pas attendu Le Mâle de Jean-Paul Gautier pour faire du parfum.



Pour soi ou pour les autres ?

Je n’ai pas arrêté de me poser cette question en rédigeant. Met-on du parfum pour soi ou pour les autres ? Certains sortiront des inepties du genre « Si je me fais beau, c’est pour moi et pas pour les autres, nah ! » Là encore, c’est subtil.

Je mets du parfum pour moi.

On commence à se parfumer à quel âge environ ? À l’adolescence, si mes souvenirs sont bons. On commence avec le gel douche parfumé pour bonhomme ou bonne femme. Ensuite, arrive le déodorant et on finit par avoir le cadeau de Noël classique aka Le Parfum.

Je mettais du parfum, tout simplement parce que j’aimais l’odeur et aussi loin que je me souvienne, je ne mettais pas de parfum parce que les gens aimaient l’odeur de ce parfum pour qu’enfin ils puissent m’aimer. Peut-être qu’inconsciemment, si. Passons.

Je mettais (et je mets toujours) du parfum, car j’ai toujours adoré ce sentiment de propreté et de fraîcheur. Après une bonne séance de sport, il n’y a rien de tel que de prendre une douche froide et se faire beau avec une bon coup de parfum. Manifestement, un truc de maniaque. Lol.
Ce sentiment de fraîcheur me procurait et me procure un bien-être finalement. J’avais l’impression d’être nouveau. Une sorte de renaissance. Dans la religion, on parle souvent d’ablution (par l’eau). D’une certaine manière, le parfum nous purifie l’esprit.
Donc, le but est de me sentir neuf, ça me donne confiance en moi. Par conséquent, ça réduit une certaine anxiété inconsciente quant à savoir si je vais plaire aux autres.

Je mets du parfum pour les autres.

Voilà. On y arrive. On met du parfum pour plaire aux autres.
Hé oui ! J’ai toujours mis du parfum lors de mes flirts et rencards (Je dis ça comme si j’en avais eu des tonnes. Ce qui est archi-faux).
À tel point qu’il s’agit presque d’une tradition. C’est quasiment un geste automatique que de se parfumer avant d’aller voir une fille.
Premièrement, ça permet de prouver à son partenaire qu’on juge le rencard important. Le partenaire se sent flatté que vous ayez pris soin de mettre du parfum. Avec un peu de chance, vous avez même pris une douche. 
Deuxièmement et c’est tout simple, l’odeur que vous dégagez peut plaire. Ou pas. Choisissez bien votre parfum.
Dernièrement, je pense que mettre du parfum permet d’envoyer un signal aux autres par rapport à notre caractère. Tout compte fait, une personne qui aime mettre un vieil after-shave au musc n’a pas la même personnalité qu’une personne qui se badigeonne d’Acqua Di Parma.

Boss parfum

5 conseils pour mettre du parfum.

Pour terminer la séance, je vous donne 5 conseils ultra simples pour appliquer du parfum sur soi quand on est un homme.

1.Évitez trop les mélanges de parfums.

Avant tout, il y a une chose que je n’arrête pas de répéter. Évitez trop les mélanges de parfums. Vous prenez une douche avec telle odeur, un déodorant avec telle odeur, un produit coiffant avec telle odeur, une crème hydratante avec telle odeur et enfin le parfum. Au contraire, limitez les odeurs et essayez de grouper par thème. Par exemple : marin, frais, boisé, etc.

2. Modérez et variez.

Un peu comme l’alimentation. Plus vous mettez le même parfum, moins vous le sentirez et plus en mettrez et ainsi de suite jusqu’à dégoûter les autres. En effet, votre nez s’adapte aux odeurs et donc, vous vous videz la moitié de la bouteille de Terre d’Hermès sur le corps et les habits alors que vous sentez à quinze kilomètres avec un seul pschitt. C’est ce qu’on appelle le processus d’adaptation olfactif qui permet de se protéger.

3. Eaux de Cologne en été.

En été, portez des parfums d’été ou des eaux de Cologne. J’ai vécu en Martinique et je vis actuellement au Brésil, je ne pourrais vous expliquer le dégoût que j’ai lorsqu’une personne porte un parfum ultra-lourd quand il fait 30 degrés à l’ombre. Par conséquent, pour palier à ça, on peut prendre des eaux de Cologne ou une eau de toilette légère comme les eaux d’Hermès dont une que j’adore Eau de Mandarine Ambrée qui est mon parfum préféré ou encore les Acqua di Parma Blue Mediterraneo qui sont géniaux. J’ai une petite préférence pour le Cedro di Taormina. Foncez donc dans votre parfumerie, sentez et achetez votre fragrance préférées.

Misez sur les notes de citron, de mandarine ou de cèdres plutôt que ce bon vieux patchouli bien dégueulasse.

4. Où vaporiser et combien de fois ?

Trois endroits différents et généralement, deux à trois pchitts maximum.
– le cou derrière les oreilles ;
– les poignets ;
– le torse.
Pourquoi ces endroits ? Parce qu’ils sont chauds et dégageront plus facilement le parfum.

5. Votre odeur corporelle plaît !

N’oubliez pas si vous souhaitez plaire à une dame, il aurait été prouvé que les femmes sont attirées par les odeurs immunocompatibles avec votre odeur. Je ne vous parle même pas des phéromones que l’on retrouve dans la sueur et qui ont la faculté d’attirer son partenaire. D’un autre côté, je ne vous pas de ne pas vous laver non plus. En définitive, ça n’est pas moi qui vais vous sentir.

Petit disclaimer

Des liens d’affiliations sont présents dans cet article. Ils me permettent de financer le site web. En gros, je touche une commission chaque fois qu’une personne achète un produit. En aucun cas, vous payez le produit plus cher. C’est juste une commission et cela n’enlève rien à la qualité des produits que je vous propose. 



3 réflexions au sujet de « Parfums : 5 conseils »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *