Les activités physiques et mentales pendant le confinement

activité physique pendant le confinement

Le confinement nous amène à changer notre train de vie. Si vous êtes comme moi et que vous travaillez exclusivement devant un PC, vous pouvez remarquer que certains jours, on n’éprouve aucune fatigue physique. J’emploie bien le terme de fatigue physique et non moral. Car c’est différent. 

Fini le trajet pour aller au boulot. Nous restons assis sur notre siège du matin au soir sans vraiment bouger notre corps. Du coup, on dort moins bien puisque certains jours, notre corps est resté sans activité.

Il est important de remédier à cela pendant qu’il est encore temps. Je vous partage toutes mes activités physiques et mentales pendant le confinement. 😉

S’adapter à la situation : faire son sport pendant le confinement

Si vous êtes déjà sportif, c’est un bon point de départ. Si vous ne l’êtes pas, j’espère vous donner l’envie de démarrer le sport doucement en vous adaptant à la situation. 

Que vous soyez dans une maison avec jardin ou dans un appartement sans balcon, il y aura toujours un moyen d’avoir une activité physique à partir du moment où il y a de la place pour s’allonger. 

Réservez-vous tous les jours ou tous les deux jours, le matin de préférence, une demi-heure pour faire du sport.  

Je vous partage ce que je fais si vous n’avez pas d’idée : 

Corde à sauter : si vous habitez en ville et que vous souhaitez éviter un maximum de personne, la corde à sauter s’impose comme une solution de choix. Vous brûlerez des calories et solliciterez une grande partie de vos muscles. C’est un exercice qui peut se pratiquer à part entière ou en guise d’échauffement et de récupération active. 

Course à pied : nous avons l’autorisation de courir dans un périmètre d’un kilomètre autour de chez nous. C’est bien assez. Prenez une carte et tracez un carré autour de chez vous et faites deux ou trois tours. Attention pas plus d’une heure ! C’est la règle. 😉 

Fitness : il existe des applications excellentes et gratuites comme Nike Training qui vous propose de nombreux entrainements à pratiquer chez soi sans avoir besoin de beaucoup de place. Ce sont généralement des séances de sport courtes (25 à 30 minutes) qui brûleront un paquet de calories. 

Au bout, d’un moment j’ai commencé à créer un petit entrainement complet qui travaille tout le corps : 

– 2 km de course à pied avec une intensité moyenne, voire élevée. Vous pouvez aussi faire 10-15 minutes de corde à sauter ; 

– 10 x 7 burpees avec 25 secondes de pauses entre les séries ; 

– 10 x 5 tractions avec 30 secondes de pauses entre les séries ;

– 10 x 8 pompes avec 25 secondes de pauses entre les séries ; 

– 2 km de course à pied. Vous pouvez aussi faire 10-15 minutes de corde à sauter. 

Avec ce programme complet, on arrive sous la barre de l’heure réglementaire due au confinement. Bien sûr, vous pouvez adapter cet entrainement à votre propre situation. Rien n’est figé, tout se transforme. Même Lavoisier, je le transforme. 😁 

À terme, je souhaiterais transformer cet entrainement à faire en moins de deux heures en : 

– 10 km de course à pied ; 

– 10 x 10 burpees ; 

– 10 x 10 tractions ; 

– 10 x 10 pompes. 

J’en parlerai une fois que je l’aurai fait. C’est mieux, non ?

Les activités mentales pendant le confinement 

Ici, les solutions sont plus flexibles étant donné que cela ne nécessite pas d’espace particulier (la plupart du temps). 

Cela dit, la situation est propice pour faire un bilan de sa vie. C’est le bon moment pour apprendre des choses sur soi et sur son entourage de manière positive. 

Voici une liste des choses que je fais et qui me permettent de me remonter le moral pendant ce confinement : 

Méditation : toujours d’un grand secours en période de détresse, la méditation ne s’adresse pas qu’aux personnes stressées. Elle améliore la concentration, la mémoire et nos facultés cognitives. Elle enrichit notre créativité ; 

Exercices de respirations : on peut être fou amoureux de son ou sa conjointe, on peut aimer ses enfants et ses parents plus que tout le monde, il n’empêche que parfois, on a bien envie de leur mettre une tarte dans la gueule et ils ont aussi envie de nous en mettre une. Les exercices de respiration seront idéaux pour vous canaliser, vous relâcher et apprécier le moment présent ; 

Le dessin : je me suis remis au dessin récemment et je remarque qu’outre sa pure activité artistique, c’est une super activité mentale pour se distraire pendant le confinement. Et non, je ne vous partagerai pas mes dessins 😁 ;

Journal : écrire un journal intime, où l’on ressasse ses émotions, ses interrogations par rapport au confinement ou autres est un super moyen de se délester du trop-plein de stress. Ne faites pas un journal de bord comme les bobos qui se croient en pleine jungle depuis des années, mais considérez cela plutôt comme un outil de gestion de vos pensées et de votre organisation qui vous permettra de mieux vous comprendre. 

journal intime confinement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *