Lifestyle

Lecture rapide : lire plus vite et au-delà !

Je sais que vous mourrez d’envie de lire tous mes articles bande de zigotto (expression de vieux)! Ça vous démange hein ?! Seulement, vous n’avez pas assez de temps. Heureusement, j’ai !!! La solutiooooooooon !!!!
Ben… en fait… il suffit simplement de lire plus rapidement.
Grâce à une technique ancestrale vieille d’au moins 20 ans, je vais enfin pouvoir vous livrer les arcanes de la lecture rapide.

Les avantages de la lecture rapide.

Vous commencez à me connaître. Je ne vous livre pas une de mes recettes secrètes sans vous donner ses avantages. Découvrons donc pourquoi il peut être utile d’apprendre à lire plus vite.

Des exercices de lecture rapide qui seront payant… sur le temps.

Oui, au-delà de l’idée de lire des livres comme dans les films où le héros finit un bouquin en 1 minute, ce qui nous vient directement en tête, c’est que l’on gagne du temps en lisant plus vite.

On recommande généralement de lire 15-20 minutes minimum par jour pour entretenir son cerveau. En effet, il semblerait que lire quotidiennement permettrait de diminuer les risques de dégénérescences cérébrales et les risques de maladies comme Alzheimer.
Lire un gros bouquin à 200 mots/minutes peut parfois paraître rebutant, car on se dit que l’on va « perdre » un temps fou, alors que l’on pourrait faire des tas de choses bien plus intéressantes comme surfer sur les réseaux sociaux, jouer à Candy Crush ou encore faire du lancé de nains.

La première erreur étant de considérer que la lecture est une perte de temps. Il faut y trouver le plaisir aussi. J’ai fait une liste de 5 livres de développement personnel qui vous plairont.

Généralement, lorsqu’on apprend la lecture rapide, on se retrouve à un rythme entre 300 et 400 mots/minutes. En lisant plus vite, vous serez peut-être moins impressionné par la lecture d’un bouquin,car vous savez que ça se passera vite.

C’est juste un aspect psychologique. Il est bien évident qu’en lisant 15min/jour à 200mots/min et 15min/jour à 400mots/min, au final, on ne lit toujours 15 minutes par jour. Vous lirez plus en quantité. Pas forcément en durée. À moins que vous y preniez sérieusement goût.

Lire plus vite améliorerait la compréhension.

C’est une chose que je n’ai pas constaté chez moi depuis que je lis plus rapidement. Cela dit, beaucoup de témoignages de coachs de lecture rapide ou d’humains d’origine humaine vont dans le sens où, en lisant plus vite, on améliore la compréhension.
Je n’arrive pas à savoir si c’est parce que je comprenais déjà très bien quand j’étais un humain. Mais depuis que je suis devenu un dieu de la lecture (pardon pour le blasphème), je ne constate pas de différence de compréhension.

D’ailleurs, en ce qui concerne les lectures comme la littérature (Dostoïevski, Proust, Nabila, etc.) ou des essais complexes (Paris-Match), j’ai même tendance à ralentir ma vitesse de lecture. Premièrement, pour profiter de ce que je lis. Et dans un second temps, ce genre de texte est plus complexe et demande plus de temps de réflexion.



En revanche, pour ce qui est des textes type internet, press merdique (Je ne vous cite pas les noms, vous les connaissez déjà.), là, je fonce. Je peux vous dire qu’en lisant à plus de 400 mots/minutes, on comprend très bien. En revanche, j’estime que lire du Céline (Louis Ferdinand Céline hein ! Pas Céline Dion) à toute berzingue, c’est pas terrible. Un peu comme lire une bande dessinée sans prendre le temps de regarder les dessins.

Donc, j’aurai tendance à conseiller :
– littérature et certains essais : prends ton temps;
– pro, news, réseaux sociaux, etc. : fonce !

Les techniques pour lire plus rapidement.

J’ai appris la lecture rapide en 2016. Et si j’écris cet article maintenant, c’est que je viens seulement de réaliser que ma méthode d’apprentissage n’était pas bonne. Les vrais progrès que j’ai fait datent seulement août 2019.

Si vous naviguez un peu partout sur le web, vous constaterez qu’on que proposer plusieurs techniques pour lire rapidement. Seulement, je pense qu’ils devraient mettre l’accent sur une chose qu’on a tendance à oublier : faire les choses étape par étape.

Je vais reprendre un exemple de Tim Ferriss pour comprendre que le step by step est important.

Essayez de téléphoner, d’écrire un mail et de vous brosser les dents en même temps. C’est impossible pourtant indépendamment, on peut le faire facilement. Par conséquent, je vous suggère vivement, d’apprendre les techniques une à une au risque de perdre du temps, plutôt que d’en gagner.

Donc, pour éviter de vous perdre, de vous dire que vous ne savez pas le faire et que toute votre vie n’est qu’un ramassis d’excréments, je vous suggère d’apprendre technique par technique.

Lire avec le doigt.

Je me rappelle que lorsque j’étais au collège, on m’avait imposé un cours de lecture parce que je lisais avec mon doigt. Ils avaient tort.

Lorsque nous lisons « normalement », nous effectuons des (micro)mouvements de va-et-vient avec notre œil pour nous assurer que nous avons bien compris ce que nous lisons. Ceci a une incidence sur notre vitesse de lecture et aussi sur la fatigue oculaire.

Lire avec le doigt vous permettra de rester concentré sur le rythme que vous vous imposez.

Par conséquent, la première chose que je vous conseille de faire, c’est de vous entraîner quelques minutes de temps en temps de lire avec le doigt ou un stylo à un rythme constant en vous efforçant de ne pas revenir en arrière.

Oublier ce qu’on a lu.

Lorsque nous lisons, il nous est tous arrivé d’avoir complètement oublié ce que nous avons lu trop plongé dans nos pensées.

Il semblerait que ce soit dû à un problème de vitesse. En effet, le cerveau s’ennuierait de la lenteur de lecture, perdrait en concentration et commencerait donc à penser à autre chose.

Dans cette perspective, augmenter votre vitesse de lecture permettrait d’augmenter votre compréhension.

Utiliser sa vision périphérique pour lire plus vite.

À l’apprentissage de la lecture, on commence par les lettres, puis les syllabes et enfin les mots.
Nous avons gardé depuis cette initiation à la lecture qui intervient vers entre 5 et 7 ans la mauvaise habitude de lire les mots un à un et parfois même par syllabe.

C’est une perte de temps considérable. Votre œil et votre cerveau n’ont pas besoin de faire tout ce travail pour comprendre les mots.

Donc, la technique est simple. Il suffit de tracer sur un livre des lignes pour améliorer votre vision périphérique.

Lecture rapide ligne

Sur la photo, j’ai tracé des lignes. Vous me direz “oui, on n’est pas con, mais merci quand même.” Attendez !!! J’ai pas finiiii !!!

Pour débuter, vous pouvez tracer des lignes verticales tous les 3 mots. Sachant qu’une ligne fait environ dix mots, ça nous fait et je vous le donne en mille Émile, 3 lignes verticales. Puis progressivement, vous pouvez commencer à éliminer la ligne du milieu afin de ne donner que deux coups d’œil par ligne.

Lecture rapide Deux lignes

Pour terminer, vous rapprochez peu à peu les lignes pour n’en faire plus qu’une. Bon, là, ça va demander du temps et de l’investissement. Je n’en suis pas à ce niveau. Deux touches par ligne, c’est déjà très très bien.

Les erreurs du début avec la vision périphérique.

Le plus dur pour moi a été de ne pas regarder le premier et le dernier mot. Au début, c’est un vrai supplice. On a toujours l’automatisme de lire de le premier et le dernier mot de la phrase ; du coup, on se force à se concentrer ; on se concentre sur le fait de se concentrer ; puis, on ne comprend plus rien ; et, comme on ne comprend plus, on se dit calmement “putain de sa mère, pourquoi je vais me faire chier la bite à lire vite si je comprends que dalle ?!” Après avoir arraché le bouquin et chié dessus.

Là, je dis non !

Ne faites pas la même erreur que moi… Ne faites pas ça… Ne chiez pas sur votre livre.

Prenez votre temps. Il est normal de perdre en compréhension au début. Considérez cela comme un investissement, car vous sortez de votre zone de confort et votre cerveau doit s’adapter. C’est tout à fait normal.

Le plus dur à maîtriser : la subvocalisation.

Ce qui nous ralentit le plus lorsque nous lisons, c’est le fait de se répéter les phrases dans notre tête. C’est ce qu’on appelle la subvocalisation.
À cause de cette fameuse subvocalisation, on s’impose un rythme de lecture équivalent au rythme de parole c’est-à-dire que la vitesse est largement limitée.
En éliminant la subvocalisation, on élimine un limiteur de vitesse. Plutôt cool, non ?

Travail sa vitesse de lecture avec une application.

Je vous partage un app qui m’a largement aidé. Très efficace, elle est composée de pleins d’exercices pour s’entraîner comme de la recherche de textes, trouver les différences de mots, réécrire une mot affiché rapidement, travailler sa vision périphérique, …
Franchement génial. Pas d’abonnement à la con. C’est super et ça s’appelle tout simplement SpeedReading.

Résumé

Pour résumer, si vous voulez lire plus de livres plus rapidement tout en améliorant potentiellement votre compréhension et être plus efficace au boulot (puisque la lecture travaille la concentration aussi), commencez par lire avec votre doigt, utilisez votre vision périphérique et évitez de subvocaliser.

Bisous.

2 réflexions au sujet de « Lecture rapide : lire plus vite et au-delà ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *