Comment prendre du recul sur son stress et Ă©couter ses besoins ?

Salut Ă  tous. Aujourd’hui, je vous partage un article Ă©crit par OcĂ©ane, blogueuse du site Bonjour Angoisse. J’aime beaucoup de ce qu’elle fait et c’est un plaisir de partager son article « Comment prendre du recul sur son stress et Ă©couter ses besoins ? » 

Bonne lecture ! 😁

Il arrive parfois que l’on se sente coincĂ©, acculĂ© par le stress. On a beau pivoter, essayer de regarder dans une autre direction : le stress est toujours lĂ , impossible de s’en dĂ©faire. 

Les situations stressantes qui durent nous mettent dans un Ă©tat d’alerte permanent et on a l’impression qu’on ne pourra jamais s’en sortir, qu’aucune issue n’est possible. Certaines fois, le stress est tellement intense qu’il se transforme en angoisse. Mais il s’agit bien d’une impression ! En fait, lorsqu’une situation ou plusieurs Ă©lĂ©ments nous stressent, on va se focaliser sur ces points nĂ©gatifs, les passer en boucle dans notre tĂȘte et les ruminer.

« Je n’arriverai pas Ă  finir ce dossier Ă  temps »

« Nous ne sortirons jamais de la crise Â»

« Je ne serai plus jamais heureux aprĂšs ça Â»

« Je vais louper mon examen et je ne trouverai jamais de travail Â»

« Je me sens mal, je dois avoir une maladie, je vais mourir Â»

« Nous ne serons jamais prĂȘts pour le mariage Â»

Stop, arrĂȘtez tout !  

À force de passer vos perceptions nĂ©gatives en boucle dans votre esprit, vous vous « autopersuadez » que vous ne pourrez jamais vous en sortir. Mais, rassurez-vous, l’inverse est lui aussi possible. Voyons ensemble comment prendre du recul sur son stress et Ă©couter ses besoins.

Faire un pas en arriĂšre

La premiĂšre chose Ă  faire lorsqu’on veut se sortir de la spirale nĂ©gative et stressante est de prendre du recul. On va faire un pas en arriĂšre pour mieux apprĂ©hender et analyser la situation.

prendre du recul sur son stress

Imaginez que vous avez le pouvoir de vous extraire de votre corps pour regarder d’un peu plus haut ce qui se passe autour de vous. C’est fait ? TrĂšs bien. Maintenant, commencez Ă  analyser ce qui se passe autour de vous du plus lointain au plus proche en commençant par un premier cercle.

Essayez de rĂ©pondre Ă  ces questions :

OĂč est-ce que je me trouve ? Est-ce un lieu que je connais, qui me rassure ?

Suis-je Ă  l’extĂ©rieur ou Ă  l’intĂ©rieur ? Quel temps fait-il ?

Y a-t-il d’autres personnes autour de moi ? Qui sont-elles ? Sont-elles positives ou nĂ©gatives ?

Que suis-je en train de faire ? 

Qu’est-ce que je ressens ? Quelles sont les Ă©motions qui me viennent ? 

Quelles sont mes sensations physiques ? Est-ce que je suis crispĂ©(e) ? Est-ce que je ressens une douleur ? Y’a-t-il une partie du corps qui est plus sensible, rĂ©ceptive Ă  ce que je ressens ?

Mettez vos rĂ©ponses dans un carnet. Le fait d’écrire, de dĂ©crire ce que vous ressentez va vous aider Ă  prendre du recul. De cette maniĂšre, en exprimant vos ressentis, vous allez retirer un poids de votre esprit, mais aussi de votre corps.

Le stress, nos Ă©motions reprĂ©sentent une charge pour l’esprit : on parle souvent de charge mentale. 

Reconsidérer la situation

Une fois cet exercice effectuĂ©, reprenez votre vie et vos activitĂ©s. Vous reviendrez plus tard dans votre carnet pour l’annoter. 

L’idĂ©al est de revenir sur vos mots un jour plus tard. Le fait de laisser du temps avant de vous replonger dans la situation vous permet de poser un autre regard sur la situation, vos ressentis. Vous allez, en reprenant vos notes, pouvoir pointer des facteurs dĂ©clencheurs et autres Ă©lĂ©ments qui ont accĂ©lĂ©rĂ© le processus d’installation du stress. 

Pourquoi vous sentiez stressĂ©(e) ? Quel a Ă©tĂ© l’élĂ©ment qui vous a fait basculer et perdre vos moyens ?

RĂ©pondre Ă  ce type de questions, pratiquer l’écriture dite « expressive Â», permet de reconsidĂ©rer la situation stressante. Vous aurez un autre regard et peut-ĂȘtre mĂȘme une autre version Ă  apporter Ă  l’évĂ©nement stressant. 

Ă©criture expressive pour se relaxer

Pour terminer le travail de reconsidĂ©ration et pour pouvoir nuancer le niveau de stress, demandez-vous si cet Ă©vĂ©nement sera encore stressant et s’il aura un impact dans un jour, une semaine, un mois, un an. En faisant cela, vous vous rendrez vite compte que l’importance donnĂ©e Ă  un Ă©vĂ©nement Ă©tait peut-ĂȘtre (souvent mĂȘme) disproportionnĂ©e par rapport Ă  sa « gravitĂ© Â».

Le stress ne doit et ne peut pas devenir un frein, vous devez sans cesse remettre en question vos rĂ©actions aux Ă©vĂ©nements, l’importance que vous leur donnez. ReconsidĂ©rer le stress doit aussi vous aider Ă  ne plus anticiper le stress en lui-mĂȘme ou Ă  ressasser des situations dĂ©sagrĂ©ables : ce qui appartient au passĂ© ne peut ĂȘtre changĂ©, il faut l’accepter et faire en sorte que l’avenir vous rĂ©server des moments de bien-ĂȘtre. 

Créer une bulle positive

Si, mĂȘme en rĂ©alisant ces deux exercices vous ne parvenez pas Ă  vous Ă©loigner du stress alors vous allez faire appel Ă  votre imagination et vous crĂ©er une bulle de dĂ©compression.

Un exercice de sophrologie permet de crĂ©er une bulle de dĂ©compression qui va vous protĂ©ger rapidement de tout le nĂ©gatif qui vous entoure. Je vous invite Ă  vous mettre assis(e) en tailleur au sol et d’y ancrer votre corps. Pour ce faire, vous allez prendre conscience des points d’appui qui rĂ©sident entre les parties de votre corps et le sol.

L’objectif est d’instaurer une distance entre ce qui vous angoisse, les Ă©lĂ©ments autour de vous qui vous agressent et d’installer un bouclier. Choisissez un endroit calme oĂč vous pouvez vous isoler et installez-vous au sol. Seuls les muscles qui permettent de maintenir votre tĂȘte droite doivent ĂȘtre sollicitĂ©s, le reste de votre corps doit ĂȘtre complĂštement dĂ©tendu : aucune retenue Ă  avoir. 

Placez vos mains Ă  plat sur vos genoux et commencez Ă  prendre conscience de votre respiration. Vous allez accueillir toutes les sensations qui viennent Ă  vous. Videz votre cerveau pour ne penser qu’à vos ressentis physiques actuels et au calme qui s’installe dans votre corps et votre esprit. Au dĂ©part, vous le verrez : certaines pensĂ©es vous traverseront, identifiez-les puis mettez-les de cĂŽtĂ© (vous pouvez aussi les inscrire sur un papier pour ne plus avoir Ă  y penser). 

respirer profondément contre le stress

Restez quelques instants dans cette position, laissez passer les pensĂ©es qui vous traversent sans les laisser s’installer. Positionnez vos mains en griffe devant votre ventre. Respirez profondĂ©ment : inspirez par le nez, soufflez par la bouche, inspirez de nouveau puis retenez l’air au niveau de vos poumons et contractez la sangle abdominale. Vous allez repousser le nĂ©gatif, vous en Ă©loigner.

RĂ©pĂ©tez l’exercice 3 Ă  5 fois selon vos besoins. Au bout de plusieurs sĂ©quences, vous allez vous sentir plus relaxĂ©(e). À la fin de l’exercice, prenez conscience de votre Ă©tat physique et laissez-vous guider par vos besoins.

👉 https://www.bonjour-angoisse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *