10 conseils pour lutter contre la dépression saisonnière

Conseils pour lutter contre la dépression saisonnière

La dépression saisonnière ou trouble affectif saisonnier (TAS) toucherait environ 10 % de la population française.

Cela se traduit souvent par des symptômes qui reviennent chaque année pendant la période hivernale :

– Peu d’énergie ;

– Manque d’envie pour faire des activités ;

– Irritabilité ;

– Toujours avoir sommeil ;

– Plus stressé ce qui peut générer des comportements compensatoires comme de l’hyperphagie (on mange en grande quantité et surtout du sucré) pour combler le manque de sérotonine ;

– Fatigue chronique ;

– Difficultés à prendre des initiatives ;

– …

J’avais lu dans Futura Science que ce problème n’est pas entièrement psychologique, mais qu’il y avait belle et bien une raison physique. Il semblerait que cette sensibilité dépendrait de la pigmentation de nos yeux. Les yeux claires sont plus sensibles à la lumière et aurait, dans ce cas, moins besoin de lumière.

Certes, on ne peut pas changer cela à notre faible niveau. Cependant, cette liste de 10 conseils contre les troubles affectifs saisonniers vous aidera à vous sentir mieux en hiver.

Conseils pour lutter contre la dépression saisonnière

manque de lumière dépression saisonnière

Faites du sport en extérieur, c’est bon pour le moral !

Je sens bien la différence lorsque je bouge en hiver et les jours où je ne fais pas beaucoup d’activité physique. Quand je ne fais rien, je me suis super mou et j’ai encore moins l’envie de faire quelque chose.

Avec le froid et le manque de lumière, c’est plus difficile de se motiver à faire quelque chose.

Seulement, c’est un piège. On se dit que si l’on bouge, ce sera pire et qu’on risque de tomber malade.

Le fait de bouger remue le sang. En transpirant, vous évacuez les toxines que vous accumulez en mangeant des sucreries, de la charcuterie, des fast foods, etc.

Considérez le froid comme votre allié et non pas comme un ennemi. Il vous rendra fier de vous après être allé courir tout seul comme un grand dans le noir à 6 h du matin.

Dormir une heure de plus en hiver vous aidera à vous sentir mieux

L’année dernière, j’entendais à la radio une psychiatre qui parlait de la dépression saisonnière et qui donnait des conseils. Elle affirmait une chose que nous sommes nombreux à ignorer.

L’être humain est comme un ours, il a besoin d’hiberner ou plus précisément « d’hiverner » surtout en Europe. Dans les pays tropicaux comme le Brésil, c’est différent.

C’est pourquoi il est recommandé de dormir une heure de plus par nuit et d’éviter de sortir trop tard au risque de dérégler votre rythme circadien.

Mangez sainement (toute l’année en fait) pour améliorer votre humeur

Les études abondent sur le fait que l’intestin est notre second cerveau. L’aliment étant notre carburant physique et maintenant (depuis toujours en fait) mental, il est important de faire attention à ce que l’on mange.

Même s’il faut éviter de tomber dans les extrêmes dans un sens comme dans l’autre, essayez de réduire les produits à base de sucre, les produits industriels et d’augmenter la quantité de fruits et légumes dans votre quotidien.

Les micronutriments que comportent les fruits et légumes seront de précieux outils pour développer votre bien-être, mais aussi tout au long de l’année.

Méditez pour lutter contre le stress et l’anxiété

Je le soulignais au début de l’article. Certaines personnes sont plus stressées en hiver et éprouvent plus de difficultés à s’endormir.

La méditation est une sorte de stretching mental. Elle permet de vous détendre et de vous consacrer au moment présent à chaque instant.

Il a été prouvé scientifiquement que méditer tous les jours environ 20 minutes avait autant d’effet que les antidépresseurs. En plus de ça, les bienfaits s’observent sur le long terme contrairement aux antidépresseurs.

J’ai écrit deux articles à sur la méditation que vous pouvez lire :

un article complet sur la pratique de la méditation ;

– un article sur les meilleures applications de méditation de pleine conscience (guidée).

Faites du yoga/étirements pour vous sentir mieux

J’ai tenu à scinder le yoga de la méditation, même si la méditation est une des branches du yoga.

En hiver, nous sommes plus tendus et à cran. On est parfois plus irritable et agressif.

Être mentalement crispé provoque très généralement des tensions musculaires qui ajoutent à l’inconfort que vous pouvez ressentir à cette période de l’année.

Tout comme l’esprit, le corps a besoin d’être relâché, car les deux sont intrinsèquement liés. Le yoga vous aidera à vous relâcher et vous détendre.

Profitez-en pour faire le ménage dans votre vie avant le printemps

Le but est d’éliminer toute source de stress qui pourrait accroître votre sentiment de « mal-être ».

Et, si, au lieu de faire un ménage de printemps, vous faisiez un « ménage d’hiver » ?!

Profitez-en pour mettre de l’ordre dans votre vie.

Les psys sont là aussi unanimes : prendre les choses en main plutôt que de les subir nous confère un pouvoir et est excellent pour le moral :

évitez de procrastiner ;

– limitez les écrans ;

– lisez ;

– organisez toute votre administration.

Prendre l’air, c’est bon contre la dépression saisonnière

L’hiver, c’est deux choses qui contribuent à une baisse de moral :

– le manque de soleil et de lumière ;

– le froid.

Dans cette optique, dès que vous voyez une journée ensoleillée foncez dehors. N’hésitez pas à faire votre jogging dehors en plein soleil pour emmagasiner le maximum de lumière et de soleil.

Se couvrir joue sur nos sentiments

Après le manque de lumière, il faut traiter le problème du froid. Et là, je ne fais que répéter ce que j’avais vu avec un Canadien. Vous savez ce pays qui se moque de nous lorsqu’on a 5 cm de neige. (I ❤ Canada).

Habillez-vous chaudement.

Il n’y a rien de pire que de grelotter constamment. Ne pas être habillé assez chaudement pour vous gâcher un bon moment ou un moment. Ça n’est pas bon pour le moral.

De plus, le froid use beaucoup d’énergie. Qui dit énergie, dit calories. Du coup, plus on a froid, plus on va se réfugier dans la malbouffe et manger entre les repas.

Essayez la vitamine D et les omega 3 en compléments alimentaires pour une meilleure vitalité

Vous pouvez aussi demander à votre médecin ou à votre pharmacien de faire une cure de compléments alimentaires. Je sais que les compléments alimentaires ne nécessitent pas de prescription médicale, mais c’est toujours bien d’en parler avec un professionnel de santé.

On conseille deux compléments contre la dépression saisonnière :

– la vitamine D ;

– les oméga 3.

Lorsque l’on manque de lumière, notre organisme ne synthétise pas (voir plus) de vitamine D. Entre novembre et février, la lumière n’est pas assez intense en France. Ce qui procure des carences en vitamine D.

Le premier problème, c’est que notre corps est caché par les vêtements. La peau n’est pas assez exposée. Il n’y a pas assez souvent de soleil et les journées sont courtes.

Puis, de nombreuses études encensent les oméga 3 non seulement pour leurs bienfaits sur la santé cardio-vasculaire, mais aussi sur la santé du cerveau. En effet, des scientifiques ont trouvé une correspondance entre les populations qui mangent beaucoup de poissons (notamment gras comme le saumon) et la dépression.

Les peuples scandinaves, islandais ou encore asiatiques présentent de faibles taux de dépression, car la consommation de poisson est élevée. C’est à partir de là qu’ils ont découvert les vertus des oméga 3 sur les troubles de l’humeur.

Dès lors, vous pouvez consommer 2 à 3 fois du poisson gras par semaine ou prendre des compléments alimentaires.

Évitez toutes les sources de stress direct ou indirect

Dernier conseil contre la dépression saisonnière : éviter toutes sources de stress dans votre vie autant que possible.

Bien que la méditation vous apprenne à lâcher prise au quotidien et à vous sentir plus détendu, il y a des sources de stress comme l’alcool (dépresseur), le tabac ou consulter trop souvent les réseaux sociaux (et les écrans) dont il est préférable de se détacher, car elles impactent directement notre moral.

1 commentaire pour “10 conseils pour lutter contre la dépression saisonnière”

Répondre à Caro Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *